La complainte – Personne n’est fait pour souffrir

0
La complainte – Personne n’est fait pour souffrir

La Complainte est un chant paru dans le menstruel du MLF, Le Torchon brûle n°3.

Approchez, gens de la ville
Ecoutez un conte de fée
Il était une fois une fille
Pleine de bonne volonté
Elle arriva dans la vie sans savoir ce qui l’attendait
Une femme c’est fait pour souffrir

À l’école sa maîtresse
Lui disait : ne t’en fais pas
Si le carré d’la vitesse
Ça te paraît du chinois
C’qu’il faut surtout qu’tu connaisses
C’est l’temps d’cuisson des p’tits pois

Le premier homme qu’elle rencontre
Lui demande sa vertu
Elle lui donne ; tu n’a pas honte !
Lui dit-il quand il l’a eue
Et comme elle était enceinte
A la porte il l’a fichue

Docteur j’ai la rubéole
Et j’ai pris du stalinion
J’ai attrapé la vérole
Et j’ai une dépression
Mademoiselle, c’est votre rôle
De repeupler la nation

L’enfant, ce fut une fillette
Et tristement elle lui dit :
Ma pauvre mignonnette
Pourquoi t’ai-je donné la vie
Elle lui a cassé la tête
Contre les barreaux du lit

Puis sans faire sa prière au plafond
Elle s’est pendue
Ses copines la portèrent
Dans sa tombe toute nue
Et dessus elles marquèrent :
V’la l’vrai soldat inconnu

La morale de ces stances
C’est qu’c’est pas la solution
Elle a manqué de patience
Elle a manqué d’information
Elle aurait mieux fait d’attendre
Le Mouvement de Libération !

Personne n’est fait pour souffrir.