Il faut davantage de femmes au Parti

0
Il faut davantage de femmes au Parti

Les femmes communistes sont des militantes actives dans les usines, les bureaux. Elles sont actives dans la C.G.T. où elles s’efforcent d’être les meilleurs défenseurs des femmes travailleuses.

Les femmes communistes sont nombreuses dans l’Union des Femmes Françaises où, aux côtés des autres femmes démocrates, autour de Mme Cotton, elles mènent le combat pour la défense des familles, les droits des citoyennes, la démocratie et la paix.

Elles jouent un grand rôle dans la Fédération démocratique internationale des femmes.

Des milliers de femmes communistes, partout, sont au travail.

Mais si elles étaient plus nombreuses, la somme de travail serait beaucoup plus importante.

Les effectifs féminins du Parti recensés, en 1959, donnaient 49.490 femmes membres du Parti, dont 23 000 pour les seules fédérations de la Seine, Seine-et-Oise, Pas-de-Calais, et Bouchez-du-Rhône.

Si on compare ce chiffre au nombre de femmes qu’il y a en France, c’est peu puisqu’elles comptent pour la moitié dans la population.

Si nous le comparons seulement au nombre de salariées qui sont plus de 4 millions, ce chiffre doit nous préoccuper d’autant plus que pour 1960, les quelques rares informations que nous avons reçues accusent un affaiblissement.

Si nous le comparons au nombre des électeurs communistes (c’est une comparaison sérieuse) : aux élections législatives de 1958, nous avons eu près de 4 millions de voix. Dans ce nombre, il y a à peu près la moitié des femmes, tout au moins dans les départements industriels et dans les départements où l’Eglise ne joue pas le rôle écrasant qu’elle joue dans les départements les plus retardataires.

Or, sans organisation du Parti parmi les ouvrières de l’usine, ou dans les quartiers populeux, dans les villages, il est difficile d’organiser les batailles politiques.

Il nous faut examiner sérieusement les causes de cet état de chose afin d’y remédier rapidement.

Jeannette Vermeersch, Organiser les travailleuses qui occupent une place décisive dans la Nation; Rapport au Comité central, Ivry-sur Seine, 25-26-27 novembre 1961, p43-44.